ACCUEIL

Archive pour le mot-clef ‘homme’

« Les gens le supplièrent de partir de leur région. »

mercredi 4 juillet 2018

Le monde actuel apparaît à la fois comme puissant et faible, capable du meilleur et du pire ; le chemin qui s’ouvre devant lui est celui de la liberté ou de la servitude, du progrès ou de la régression, de la fraternité ou de la haine. En outre, l’homme découvre qu’il lui appartient de bien diriger les forces qu’il a mises en mouvement et qui peuvent l’écraser ou le servir. C’est pourquoi il s’interroge.

En vérité, les déséquilibres dont souffre le monde actuel sont liés à un déséquilibre plus fondamental, qui a sa racine dans le cœur même de l’homme. C’est en l’homme lui-même, en effet, que de nombreux éléments se combattent. D’une part, comme créature, il fait l’expérience de ses multiples limites ; d’autre part, il se sent illimité dans ses désirs et appelé à une vie supérieure. Sollicité par tant d’appels, il est sans cesse contraint de choisir entre eux et d’en abandonner quelques-uns. En outre, faible et pécheur, il accomplit souvent ce qu’il ne veut pas et n’accomplit pas ce qu’il voudrait (Rm 7,15). C’est donc en lui-même qu’il souffre division, et c’est de là que naissent au sein de la société des discordes si nombreuses et si profondes…

Néanmoins, il y a de plus en plus de personnes qui, devant l’évolution présente du monde, se posent les questions les plus fondamentales ou les perçoivent avec une acuité nouvelle : Qu’est-ce que l’homme ? Que signifient la souffrance, le mal, la mort, qui subsistent malgré tant de progrès ? À quoi bon ces victoires payées d’un si grand prix ? Qu’est-ce que l’homme peut apporter à la société ? Que peut-il attendre d’elle ? Qu’arrivera-t-il après cette vie terrestre ?

L’Église, quant à elle, croit que par son Esprit le Christ, mort et ressuscité pour tous, offre à l’homme lumière et forces pour lui permettre de répondre à sa très haute vocation. Elle croit qu’ « il n’est pas sous le ciel d’autre nom donné aux hommes par lequel ils doivent être sauvés » (Ac 4,12). Elle croit aussi que l’on trouve la clé, le centre et la fin de toute histoire humaine en son Maître et Seigneur. Elle affirme en outre qu’à travers tous les changements bien des choses demeurent qui ont leur fondement ultime dans le Christ, « le même hier, aujourd’hui et à jamais » (He 13,8).

Concile Vatican II
Constitution sur l’Église dans le monde de ce temps (Gaudium et spes), 9-10 – Copyright © Libreria Editrice Vaticana

 

 

 

Que celui qui a des oreilles…

jeudi 24 mars 2011

Mes enfants, je vous demande de prier, prier, prier en ces temps néfastes. Que de souffrances et pour autant l’oreille de l’homme reste sourde à mes paroles, le cœur de celui-ci s’assèche et durcit. Voyez, en ces temps de douleur et de chagrin, l’abomination des hommes qui se livrent à un pugilat de mots et d’attitudes provocatrices pour soulager leur bien-être et souligner leur raisonnement en faisant abstraction de la douleur d’un peuple. Ce n’est pas l’Amour Divin que d’octroyer sa faveur à des propos inutiles et sans fondement, mais un attachement au soutien matériel de vie et d’amour pour ces enfants de Dieu le Père. Les fautes sont à tous et ne portent que le nom commun de « l’homme ». Evacuez vos discordes, cessez de tromper ceux qui cherchent la fibre de l’Amour et de la Paix, dans des propos vindicatifs et des attitudes provocatrices à l’encontre du désarroi d’innombrables familles.

Marie Mère des hommes – mars 2011

Monde

jeudi 24 février 2011

.

Mes enfants, le Père Eternel est à vos côtés et souffre du manque d’écoute des hommes, de l’égoïsme des gouvernements envers leur peuple. Cette souffrance, l’homme en est seul responsable et n’a pas le droit d’impliquer Dieu dans ses propres erreurs, le monde tangue et les hommes s’accrochent désespérément à l’artifice des gouvernants. Honte aux hommes qui se détournent du Père Eternel pour rejoindre le représentant des enfers de la souffrance et de l’ignorance.

Le monde ne cessera de se rebeller qu’en l’instant où l’homme se tournera vers son Dieu et Lui demandera pardon et Lui accordera toute son écoute. Alors l’homme sera envahi de la Divine Gloire et marchera au-devant de ses frères pour établir l’union dans l’Amour et la Paix.

Merci de travailler à l’ouverture de ma maison afin d’accueillir les âmes malades et esseulées. Continuez, mes enfants, les portes s’entrouvrent et la Lumière Divine vient réchauffer les murs de cette demeure d’Amour et de Paix.

Marie Mère des hommes – septembre 2005

.

Sursauts

mercredi 6 octobre 2010

Mes enfants, ne vous étonnez point des sursauts de la terre, ils ne sont que le reflet de votre détournement de la Parole Divine. Tout élément terrestre est création dans l’Amour du Divin Père : quand un élément essaye d’en déstabiliser un autre, alors un conflit entre en jeu. L’homme sait amorcer les conflits et ne sait pas les résoudre. Seul Dieu le Père vous guidera sur le bon chemin afin de revenir à une entente complète entre l’homme et la nature.

Marie Mère des hommes – février 2005

Etroite est la porte

mardi 22 juin 2010

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 7,6.12-14.

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus sur la montagne, il leur disait :  » Ce qui est sacré, ne le donnez pas aux chiens; vos perles, ne les jetez pas aux cochons, pour éviter qu’ils les piétinent puis se retournent pour vous déchirer.

Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l’Écriture : la Loi et les Prophètes.

« Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin qui conduit à la perdition ; et ils sont nombreux, ceux qui s’y engagent. Mais elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie ; et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

Prière universelle

lundi 21 juin 2010

Il n’est de religion qu’une seule, celle de l’osmose du peuple de Dieu avec son Père. Il n’y a aucune divergence, le salut est unique et l’amour est unique. Tout est dans vos cœurs, vous êtes seuls maîtres. Dieu a fait de l’homme un être unique et merveilleux.

Marie Mère des hommes – juin 2010

Nature

samedi 6 février 2010

neige« Et encore aujourd’hui, je vais vous demander l’effort de la prière en tout lieu et pour la sauvegarde de l’homme. Profitez de la création Divine, la nature, pour vous ressourcer et contempler son œuvre. Que de prières à faire aussi pour que l’homme conserve cette grande œuvre ! »

Marie Mère des hommes – nov. 1995