ACCUEIL

Archive pour le mot-clef ‘famille’

« Tout homme qui aura quitté à cause de mon nom des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère…recevra beaucoup plus. » (Mt 19,29)

jeudi 20 octobre 2016

la-fam10

« Vous croyez que je suis venu apporter la paix sur terre ? Non, vous dis-je, mais la séparation. Car désormais dans la même maison cinq personnes seront divisées, trois prenant parti contre deux, et deux contre trois… » Dans presque tous les passages de l’Évangile le sens spirituel joue un rôle important ; mais dans ce passage surtout, pour ne pas être rebuté par la dureté d’une explication simpliste, il faut chercher dans la trame du sens la profondeur spirituelle… Comment dit-il lui-même : « Je vous donne ma paix, je vous laisse ma paix » (Jn 14,27) s’il est venu séparer les pères de leurs fils, les fils de leurs pères, en rompant leurs liens ? Comment peut-on être appelé « maudit si l’on n’honore pas son père » (Dt 27,16), et fervent si on le délaisse ?

Si nous comprenons que la religion vient en premier lieu et la piété filiale en second, nous comprendrons que cette question s’éclaire ; il faut en effet faire passer l’humain après le divin. Car si on doit rendre des devoirs aux parents, combien plus au Père des parents, à qui on doit être reconnaissant pour nos parents ? … Il ne dit donc pas qu’il faut renoncer à ceux que nous aimons, mais préférer Dieu à tous. D’ailleurs on trouve dans un autre livre : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi » (Mt 10,37). Il t’est interdit non d’aimer tes parents, mais de les préférer à Dieu. Car les relations naturelles sont des bienfaits du Seigneur, et personne ne doit aimer les bienfaits reçus plus que Dieu, qui préserve les bienfaits qu’il donne.

Saint Ambroise (v. 340-397), évêque de Milan et docteur de l’Église
Commentaire sur l’évangile de Luc, 7, 134 (trad. cf. SC 52, p. 55s)

 

 

 

Intentions de prière du pape François – mars 2016

lundi 29 février 2016

img326-1

Universelle : Familles en difficulté
Pour que les familles en difficulté reçoivent le soutien nécessaire et que les enfants puissent
grandir dans un environnement sain et serein.

.
Pour l’évangélisation : Chrétiens persécutés
Pour que les chrétiens, discriminés ou persécutés à cause de leur foi, gardent la force dans les
épreuves et la fidélité à l’Evangile grâce à la prière incessante de toute l’Eglise.

 

 

.

Fête de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph

dimanche 27 décembre 2015

sagrada_fam_lia6

Cette année, mon message de Noël s’adresse surtout aux familles. Au terme de l’année qui leur est particulièrement consacrée, notre pensée revient au mystère de la Sainte Famille… Jésus prie le Père des cieux pour que tous soient un. Cette prière est venue sur ses lèvres la veille de sa Passion ; mais il la porte déjà en lui depuis sa naissance : « Père, fais ‘ qu’ils soient un comme nous sommes un ‘ » (Jn 17,11). À ce moment-là, ne priait-il pas aussi pour l’unité des familles humaines ?

Il est vrai qu’il priait d’abord pour l’unité de l’Église ; mais la famille, soutenue par un sacrement spécifique, est une cellule vitale de l’Église et elle est même, selon l’enseignement des Pères, une petite Église domestique. Jésus a donc prié depuis sa venue dans le monde pour que ceux qui croient en lui expriment leur communion à partir de l’unité profonde de leurs familles, une unité qui faisait d’ailleurs partie « depuis le commencement » (Mt 19,4) du dessein de Dieu pour l’amour conjugal qui est à l’origine de la famille… Lui qui a fait le « don désintéressé de lui-même » en venant dans ce monde, il a prié pour que tous les hommes, en fondant une famille, fassent pour son bien le don réciproque et désintéressé d’eux-mêmes : maris et femmes, parents et enfants, et toutes les générations qui composent la famille, chacun apportant son propre don particulier.

Famille, Sainte Famille — famille si étroitement unie au mystère que nous contemplons au jour de la naissance du Seigneur, guide par ton exemple les familles de toute la terre !… Fils de Dieu, venu parmi nous dans la chaleur d’une famille, accorde à toutes les familles de grandir dans l’amour et de contribuer au bien de toute l’humanité… Apprends-leur à renoncer pour cela à l’égoïsme, au mensonge, à la recherche effrénée du profit personnel. Aide-les à développer les ressources immenses du cœur et de l’intelligence, qui croissent quand c’est toi qui les inspires.

Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Message de Noël, 25 décembre 1994 (trad. Osservatore Romano)

 

91814087_o

 

 

 

Intentions de prière du Pape – décembre 2015

mardi 1 décembre 2015

miséricorde

 

Universelle – Expérimenter la miséricorde de Dieu

Pour que nous puissions tous faire l’expérience de la miséricorde de Dieu, qui ne se lasse jamais de pardonner.

Pour l’évangélisation – La famille

Pour que les familles, en particulier celles qui souffrent, trouvent dans la naissance de Jésus un signe de profonde espérance.

 

 

« Tous deux ne feront plus qu’un. »

vendredi 24 mai 2013

Lorsque le Christ, avant sa mort, au seuil même du mystère pascal, prie en disant : « Père saint, garde en ton nom ceux que tu m’as donnés pour qu’ils soient un, comme nous » (Jn 17,11), il demande aussi en quelque sorte, peut-être d’une façon particulière, l’unité des époux et des familles. Il prie pour l’unité de ses disciples, pour l’unité de l’Église ; or le mystère de l’Église est comparé par saint Paul au mariage (Ep 5,32).

Ainsi non seulement l’Église donne à la famille une part spéciale de ses soins, mais encore elle considère le sacrement du mariage, d’une certaine façon, comme son modèle. Dans l’amour du Christ son Époux, qui nous a aimés jusqu’à la mort, l’Église contemple les époux et les épouses, qui ont promis de s’aimer pour toute la vie, jusqu’à la mort. Et elle considère que c’est un devoir singulier pour elle de protéger cet amour, cette fidélité et cette honnêteté, ainsi que tous les biens qui en découlent pour la personne humaine et la société. C’est proprement la famille qui donne la vie à la société ; c’est dans la famille que, par l’éducation, se forme la structure même de l’humanité, de tout homme en ce monde.

Dans l’Évangile…le Fils parle ainsi au Père : « Je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues…, et ils ont cru que c’est toi qui m’as envoyé… Tout ce qui est à moi est à toi et tout ce qui est à toi est à moi » (Jn 17,8-10). L’écho de ce dialogue ne résonne-t-il pas dans le cœur des hommes de toutes les générations ? Ces mots ne constituent-ils pas le tissu même de la vie et de l’histoire de toute famille, et à travers la famille, de tout homme ?… « Je prie pour eux…, pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi » (v. 9).

Bienheureux Jean-Paul II (1920-2005), pape
Homélie pour l’ouverture du Synode sur la famille, 26/09/1980, §5 (trad. ORfr 40 rev.)

 

 

Intentions de prière de Benoît 16 – Février 2013

mercredi 30 janvier 2013

Universelle / Les familles de migrants
Pour que les familles de migrants, les mères en particulier, soient soutenues et accompagnées dans leurs difficultés.

Missionnaire : La construction de la paix
Pour que ceux qui souffrent de guerres et de conflits soient les protagonistes d’un futur de paix.

.

.

mardi 24 juillet 2012

Que celui qui a des oreilles…

jeudi 24 mars 2011

Mes enfants, je vous demande de prier, prier, prier en ces temps néfastes. Que de souffrances et pour autant l’oreille de l’homme reste sourde à mes paroles, le cœur de celui-ci s’assèche et durcit. Voyez, en ces temps de douleur et de chagrin, l’abomination des hommes qui se livrent à un pugilat de mots et d’attitudes provocatrices pour soulager leur bien-être et souligner leur raisonnement en faisant abstraction de la douleur d’un peuple. Ce n’est pas l’Amour Divin que d’octroyer sa faveur à des propos inutiles et sans fondement, mais un attachement au soutien matériel de vie et d’amour pour ces enfants de Dieu le Père. Les fautes sont à tous et ne portent que le nom commun de « l’homme ». Evacuez vos discordes, cessez de tromper ceux qui cherchent la fibre de l’Amour et de la Paix, dans des propos vindicatifs et des attitudes provocatrices à l’encontre du désarroi d’innombrables familles.

Marie Mère des hommes – mars 2011

Intentions de prières de Benoît 16 pour février

mardi 1 février 2011

Universelle – La famille.
Pour que la famille soit respectée par tous dans son identité, et que soit reconnue sa contribution
irremplaçable en faveur de la société toute entière.

Missionnaire –                                              Se faire proche des souffrants.
Pour que, dans les terres de mission où le plus urgent est la lutte contre la maladie, les communautés
chrétiennes sachent témoigner de la présence du Christ auprès des personnes qui souffrent.

Famille du Christ

mardi 20 juillet 2010

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (12,46-50)

Comme Jésus parlait à la foule, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler.
Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui cherchent à te parler. »
Jésus répondit à cet homme : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »
Puis, tendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
Celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une soeur et une mère. »