ACCUEIL

Archive pour la catégorie ‘Prières et Chants’

Méditation

mercredi 7 avril 2021

 

lundi 22 mars 2021

Bonne semaine à tous !
Que par les mérites de la Passion, les Hommes s’unissent enfin en un seul peuple divin !

Frappe à la porte de mon Fils par un saint désir !

jeudi 25 février 2021

[Sainte Catherine a entendu Dieu lui dire :] Crois-le bien, je ne méprise pas le désir de mes serviteurs. Je donne à quiconque me demande, et je vous invite tous à demander. C’est me déplaire vivement que de ne pas frapper, en vérité, à la porte de la Sagesse de mon Fils unique, en suivant sa doctrine.

Car suivre sa doctrine c’est comme frapper à la porte, en criant vers moi le Père éternel par la voix du saint désir, par d’humbles et continuelles prières. Et c’est moi le Père, qui vous donne le pain de la grâce par la porte de la douce Vérité. Parfois, pour éprouver vos désirs et votre persévérance, je fais semblant de ne pas vous entendre, mais je vous entends bien, et j’accorde à votre esprit ce dont il a besoin. C’est moi qui vous donne la faim et la soif avec laquelle vous criez vers moi, et je ne veux qu’éprouver votre constance, pour combler vos désirs, lorsqu’ils sont bien ordonnés et dirigés vers Moi. C’est à crier de la sorte que vous invite ma Vérité, quand elle dit : « Appelez et l’on vous répondra, frappez et il vous sera ouvert, demandez et l’on vous donnera » (cf. Mt 7,7 ; Lc 11,9).

Et Moi aussi je te dis : Je ne veux pas que tu laisses faiblir ton désir ni que tu cesses d’implorer mon secours ! N’abaisse pas ta voix ! Crie, crie vers moi pour que je fasse miséricorde au monde ! Frappe sans interruption à la porte de ma Vérité, mon Fils, en suivant ses traces.

Sainte Catherine de Sienne (1347-1380)

 

 

Carême 2021 : 7e jour

mardi 23 février 2021

 

 

 

 

 

Carême 2021 : 3e jour

vendredi 19 février 2021

 

 

Union de prières

vendredi 12 février 2021

En union de prière, tous les soirs à 18h35 pour les Stes âmes du Purgatoire, tous les jours pour les neuvaines d’Ardouane, et tous les vendredis soir, de 21h30 à 22h00, à la demande de Marie Mère des hommes, aux intentions de ce monde, du Pape, à l’ouverture de la Maison de Marie, aux victimes du fanatisme et pour tous ceux partis trop tôt du covid-19 ou malades.

 

 

 

« Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »

dimanche 6 septembre 2020

Vivant parmi les frères, serviteurs du même maître, et pour qui tout est en commun, l’espérance, la crainte, la joie, la peine, la souffrance (puisqu’ils n’ont qu’une même âme venue du même Seigneur et du même Père), pourquoi les crois-tu différents de toi ? Pourquoi redoutes-tu ceux qui ont connu les mêmes chutes, comme s’ils allaient s’applaudir de tes chutes à toi ? Le corps ne peut pas se réjouir du mal qui arrive à un de ses membres ; il faut bien qu’il s’afflige tout entier et qu’il travaille tout entier à le guérir.

Là où deux fidèles sont unis, là est l’Église, mais l’Église c’est le Christ. Donc, lorsque tu embrasses les genoux de tes frères, c’est le Christ que tu touches, c’est le Christ que tu implores. Et quand, de leur côté, tes frères versent des larmes sur toi, c’est le Christ qui souffre, c’est le Christ qui supplie son Père. Ce que le Fils demande est vite accordé

Tertullien (v. 155-v. 220)

 

 

 

vendredi 10 juillet 2020

En union de prière, tous les soirs à 18h35 pour les Stes âmes du Purgatoire, tous les jours pour les neuvaines d’Ardouane, et tous les vendredis soir, de 21h30 à 22h00, à la demande de Marie Mère des hommes, aux intentions de ce monde et pour tous ceux partis trop tôt du covid-19 ou malades.

 

 

 

Prier avec confiance et persévérance

jeudi 5 mars 2020

Priez avec beaucoup de confiance, laquelle est fondée sur la bonté et libéralité infinies de Dieu et sur les promesses de Jésus-Christ. (…)

Le plus grand désir qu’ait le Père éternel à notre égard, c’est de nous communiquer les eaux salutaires de sa grâce et de sa miséricorde, et il crie : « Venez boire de mes eaux par la prière » ; et quand on ne le prie pas, il se plaint de ce qu’on l’abandonne : « Ils m’ont abandonné, moi qui suis la source d’eau vive » (Jr 2,13). C’est faire plaisir à Jésus-Christ de lui demander ses grâces, et si on ne le fait pas, il s’en plaint amoureusement : « Jusqu’ici vous ne m’avez rien demandé. Ah ! demandez-moi et je vous donnerai, cherchez chez moi et vous me trouverez, frappez à ma porte et je vous l’ouvrirai » (cf. Jn 16,24; Mt 7,7; Lc 11,9) . De plus, pour vous donner encore plus de confiance à le prier, il a engagé sa parole, à savoir que le Père éternel nous accorderait tout ce que nous lui demanderions en son nom.

Mais à notre confiance joignons la persévérance dans la prière. Il n’y aura que celui qui persévérera à demander, à chercher et à frapper, qui recevra, qui trouvera et qui entrera.

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

 

 

 

 

Nouveauté

vendredi 7 février 2020

Le 1er disque des chansons de Marie Mère des hommes est disponible à la vente (sur simple demande) au prix de 10 euros (+ les frais d’envoi)