ACCUEIL

Archive pour le mot-clef ‘Fils’

Prière

vendredi 30 juillet 2010

Soyez priants ; chaque jour écoutez vos frères, apportez leur le soutien. La prière est le seul lien fort et profond qui vous permet d’être en permanence avec Dieu le Père, avec mon Fils et avec le Saint-Esprit.

Marie Mère des hommes – juillet 2006

Justice Divine

lundi 12 juillet 2010

Soyez humbles, ne soyez pas ignorants. Soyez lucides, ne soyez pas aveugles. Soyez à l’écoute, ne soyez pas sourds. Car toutes vos capacités doivent être en éveil. Car mon Fils revient avec la Loi de Dieu, et cette loi sera la loi de la Justice Divine, et s’appliquera à la Terre, aux Peuples. Mais beaucoup sont privilégiés et préservés par leur amour. Beaucoup vont évoluer dans des missions différentes pour assister, prévenir, enseigner, afin que les hommes se rassemblent.

Marie Mère des hommes – juin 2010

Union

jeudi 8 juillet 2010

Mes enfants, les temps sont à la reconstruction et à l’unification des peuples et, en ce point, votre Seigneur va pourvoir et stigmatiser l’immobilisme des hommes. Mon Fils désire et agit à l’embrasement par l’Amour et la Paix à l’universalisation de l’entente des hommes. Par cet acte vous êtes tous choisis pour œuvrer dans cette direction et apporter votre obole en la réussite finale. Mes enfants, la prière est votre lien étroit avec la Trinité et vous permet de demander les grâces pour que cette union mondiale se réalise et jaillisse aux yeux de tous. Il n’est point de doute, ni de recul à avoir dans l’immensité de l’Amour Divin, seuls votre confiance et le don de vous-même ouvriront les portes de la connaissance du chemin à suivre.

Marie Mère des hommes – août 2006

Oeil de Dieu

mercredi 7 juillet 2010

Mes enfants, vous ouvrez vos yeux aux déchirements de la terre, à la plainte de l’agonie de l’homme dans sa faute. Mon Fils est présent, même si vous lui avez tourné le dos. Il répand sur vous Son Amour et Sa Miséricorde, il encense vos esprits de la douce parole d’Amour et de Paix. Mes enfants, les temps changent et le réveil des hommes, l’ouverture des cœurs est à l’aube de la Gloire de Dieu le Père. Les hommes reviennent vers leur Père dans le désespoir et l’incertitude de la tourmente de ce monde. Vous commencez à ouvrir les yeux pour regarder le chemin au-devant de vous. Donnez la main à mon Fils, Il vous guidera vers Son Père et ainsi vous connaîtrez la plénitude de la connaissance. Mes enfants, le commencement d’un temps nouveau est là ; vous allez être soulagés des fers qui vous entravent et vous allez avancer dans la lumière du Seigneur.

Marie Mère des hommes – janvier 2005

Sacré Coeur de Jésus

lundi 7 juin 2010

Mes enfants, il vous faut prendre le temps de contempler et d’aimer le Cœur Sacré de mon Fils. Au travers de cette vision et de ce ressentiment de souffrance, vous comprendrez le juste chemin de votre vie, vie d’amour et de dévotion pour que ce Cœur sanglant se cicatrise de toutes les peines humaines qui Lui sont infligées.

Marie Mère des hommes – octobre 1999

Don de la Parole

mercredi 26 mai 2010

J’apporterai prochainement en mon messager le don de la parole pour que les enfants du troupeau de mon Fils se rassemblent et baignent dans l’Amour et la Paix du Père Eternel.

Marie Mère des hommes – mai 2010

printemps

lundi 24 mai 2010

C’est le temps de l’éclosion des fleurs et vous êtes unis comme un parterre fleuri qui attire l’œil par sa beauté et sa senteur. Les gens s’ouvriront à cette beauté pour accomplir l’ascension auprès de mon Fils, et l’eau des cascades alpestres irriguera de douceur votre soif de connaissance. Vous serez dans l’illumination de la connaissance et du partage auprès de vos frères.

Marie Mère des hommes – mai 2010

Messagers de la Volonté divine

vendredi 14 mai 2010

Mes enfants, ne jugez jamais ceux qui sont désignés par Dieu le Père et que je viens voir sur cette terre, quels qu’ils soient. S’ils ont été choisis c’est par la bonté divine, et cette grâce transmise aux hommes doit être enseignée à vos frères. Venez et ne jugez pas vos frères qui transmettent la volonté Divine, vous freineriez votre ascension à la Maison Divine, au Temple de Dieu le Père. Mes larmes d’aujourd’hui nettoieront le parvis de l’Eglise de demain. Mes enfants, votre Père vous appelle, votre Frère vous attend. Il est une hostie qui est celle du sang et du corps, elle est là, à l’entrée de votre foi, prenez-là et mon Fils vous enseignera la Connaissance éternelle.

Marie Mère des hommes – décembre 1995

Cœur de Marie

lundi 10 mai 2010

Mes enfants, je vous demande de prier pour tous ceux qui se détournent du droit chemin et vivent selon leurs impulsions et non dans l’Amour et la Paix. Priez pour tous ceux qui sont désœuvrés et malades ; profitez de ce mois pour m’offrir toutes les douleurs physiques et morales des hommes de cette terre. Venez fleurir mon cœur de mère par vos demandes, j’accorde beaucoup de joie dans l’attente de porter secours à tous ceux qui en font la demande. J’aimerai aussi que la maison de mon Fils fleurisse un peu plus chaque jour et que les conversions s’intensifient de jour en jour pour que l’Eglise de mon Fils soit resplendissante, accueillante et surtout que règne l’Amour et la Paix entre les hommes.

Marie Mère des hommes – mai 2006

Sixième dimanche de Pâques

dimanche 9 mai 2010

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples :
« Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui. Celui qui ne m’aime pas ne restera pas fidèle à mes paroles.
Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père qui m’a envoyé.
Je vous dis tout cela pendant que je demeure encore avec vous ; mais le Défenseur,
l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Ne soyez donc pas bouleversés et effrayés.
Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous.
Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi.
Je vous ai dit toutes ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez. »