ACCUEIL

Archive pour le mot-clef ‘Sacré Coeur’

Neuvaine à la Miséricorde Divine – Jour 7

jeudi 20 avril 2017

SEPTIÈME JOUR

Paroles de Notre-Seigneur :

« Aujourd’hui, amène-Moi les âmes qui honorent et glorifient particulièrement Ma Miséricorde. Ces âmes ont le plus partagé Ma Passion et le plus profondément pénétré dans Mon esprit, elles sont le reflet vivant de Mon Cœur Miséricordieux. Dans la vie future, ces âmes étincelleront d’un éclat particulier, et aucune d’elles n’ira en enfer. Chacune aura Ma protection à l’heure de la mort. »

Prions pour ceux qui vénèrent la Miséricorde Divine et en propagent la dévotion :
Très Miséricordieux Jésus, dont le Cœur est amour, recevez dans Votre Cœur très Miséricordieux les grandeur de Votre Miséricorde. Dotées de la puissance même de Dieu, toujours confiantes en Votre insolvable Miséricorde, et répondant à la sainte volonté de Dieu, elles portent sur leurs épaules l’humanité entière, implorant sans cesse pour elle du Père Céleste pardon et grâces. Faites qu’elles persévèrent jusqu’à la fin dans leur zèle initial, et à l’heure de la mort, ne venez pas à elles en Juge, mais en Sauveur Miséricordieux.

Pater… Ave… Gloria…

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes qui vénèrent et glorifient spécialement Votre plus grand attribut: l’insondable Miséricorde. Enfermées dans le Cœur très Miséricordieux de Votre Fils, ces âmes sont comme un Évangile vivant, leurs mains sont pleines d’actes de Miséricorde, et leur âme, comblée de joie, chante l’hymne de Votre gloire. Nous Vous prions Dieu clément de leur manifester Votre Miséricorde selon l’espérance et la confiance qu’elles ont mis en Vous, afin que s’accomplisse par la promesse du Sauveur, qu’il protégera durant la vie et à l’heure du trépas quiconque honorerait et propageait le mystère de Votre Miséricorde. AMEN

Jean Paul 2-Jesus-divine-Misericorde

samedi 13 février 2016

CitationMMDHjanv20081

 

 

 

« Purifie d’abord l’intérieur. »

mardi 25 août 2015

visuel-correspondance-internet

Ô mon Dieu, que votre amour est admirable vers nous ! Vous êtes infiniment digne d’être aimé, loué et glorifié ! Nous n’avons point de cœur ni d’esprit qui en soit digne ; votre sagesse et votre bonté nous ont donné un moyen de le faire : c’est que vous nous avez donné l’Esprit et le cœur de votre Fils pour être notre propre esprit et notre propre cœur, selon la promesse que vous nous avez faite par votre prophète : « Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau » (Ez 36,26). Et pour que nous sachions quel était ce cœur et cet esprit nouveau, vous avez ajouté : « Je mettrai mon Esprit », qui est mon cœur, « en vous » (v.27). Il n’y a que l’Esprit et le cœur d’un Dieu qui soient dignes d’aimer et louer un Dieu, capables de le bénir et aimer autant qu’il doit l’être. C’est pourquoi vous nous avez donné votre cœur, le cœur de votre Fils Jésus, comme aussi le cœur de sa divine mère et celui de tous les saints et des anges, qui tous ensemble ne sont qu’un seul cœur, comme la tête et les membres ne font qu’un corps (Ep 4,15)…

Renoncez donc, frères, à votre propre cœur, à votre propre esprit, à votre propre volonté et à votre amour-propre. Donnez-vous à Jésus, pour entrer dans l’immensité de son cœur, qui contient celui de sa mère et celui de tous les saints, pour vous perdre dans cet abîme d’amour, d’humilité et de patience. Si vous aimez votre prochain et avez une action de charité à faire, aimez-le et faites pour lui ce que vous devez dans le cœur de Jésus. S’il est question de s’humilier, que ce soit dans l’humilité de ce cœur. S’il est question d’obéir, que ce soit dans l’obéissance de son cœur. S’il faut louer, adorer, remercier Dieu, que ce soit en union avec l’adoration, la louange et l’action de grâces qui nous sont données par ce grand cœur… Quoi que vous fassiez, faites toutes choses dans l’esprit de ce cœur en renonçant au vôtre, en vous donnant à Jésus pour agir dans l’Esprit qui anime son cœur.

Saint Jean Eudes (1601-1680), prêtre, prédicateur, fondateur d’instituts religieux
Cœur admirable, ch. 12 (cf. Tournay)

 

 

 

 

En chemin vers le 15 août….

jeudi 13 août 2015

Capture d’écran 2015-08-13 à 09.57.20

Gardez toujours sur vous le chapelet afin que le rosaire vous guide vers la lumière.

Lisez en chaque jour quelques lignes de la Bible, au gré de l’Esprit, afin que votre cœur s’enflamme dans la connaissance de l’Amour et de la Paix.

Faites en chaque jour un petit sacrifice offert pour la renaissance de l’Eglise Nouvelle.

Faites en chaque semaine le jeûne lors de la Passion de mon Fils afin que cette nourriture soit offerte pour que vous receviez la nourriture spirituelle.

Vous serez revêtus alors de l’armure de la foi, vous aurez pour bouclier la protection Divine au travers de la lumière de la sainteté et personne ne vous fera fléchir un genou en terre.

Vous serez l’armée du « Cœur resplendissant de Dieu » et associés à l’armée Céleste.

Marie Mère des hommes – août 1996

 

 

 

 

 

 

Sacré-Coeur de Jésus, solennité

vendredi 12 juin 2015

Capture d’écran 2015-05-28 à 20.09.39

 

 

Le Christ révèle à sainte Marguerite-Marie Alacoque, le 27 décembre 1673, que « Mon divin Cœur est si passionné d’amour pour les hommes, et pour toi en particulier que, ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu’il les répande par ton moyen, et qu’il se manifeste à eux pour les enrichir de ses précieux trésors que je te découvre… »

En juin 1675, Il s’adresse à elle en ces termes : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qu’il n’a rien épargné, jusqu’à s’épuiser et se consommer, pour leur témoigner son amour.
Je te demande que le premier vendredi d’après l’octave du Saint-Sacrement soit dédié à une fête particulière pour honorer mon Cœur, en communiant ce jour là, et en lui faisant réparation d’honneur par une amende honorable, pour réparer les indignités qu’il a reçues pendant le temps qu’il a été exposé sur les autels.

Je te promets aussi que mon Cœur se dilatera, pour répandre avec abondance les influences de son divin amour sur ceux qui lui rendront cet honneur, et qui procureront qu’il lui soit rendu…
Fais savoir au fils ainé de mon Sacré-Cœur (le roi Louis XIV) que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte enfance, de même il obtiendra sa naissance de gloire éternelle par sa consécration à mon Cœur adorable. Mon Cœur veut régner dans son palais, être peint sur ses étendards et gravé dans ses armes pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis et de tous ceux de la sainte Église.

Mon Père veut se servir du roi pour l’exécution de son dessein, qui est la construction d’un édifice public où serait placé le tableau de mon Cœur pour y recevoir les hommages de toute la France »

Il faudra attendre 1870 : la guerre éclate entre la France et l’Allemagne ; la défaite militaire française ne tarde pas, suivie de l’occupation d’une partie du pays par les troupes allemandes. Alexandre Legentil, député sous Louis-Philippe, et son beau-frère, Hubert Rohault de Fleury, font vœu de construire une église consacrée au Cœur du Christ, en réparation et pénitence pour les fautes commises par les Français : « Pour faire amende honorable de nos péchés et obtenir de l’infinie miséricorde du Sacré-Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ le pardon de nos fautes, ainsi que les secours extraordinaires qui peuvent seuls délivrer le Souverain Pontife de sa captivité et faire cesser les malheurs de la France, nous promettons de contribuer à l’érection, à Paris, d’un sanctuaire dédié au Sacré-Cœur de Jésus. » Pendant la première guerre mondiale, en réponse à la demande adressée par sainte Marguerite Marie, en 1675, plus de douze millions de drapeaux et fanions français ornés du Sacré Cœur de Jésus furent portés par les soldats, les régiments, etc. En 1917, la République a interdit la consécration individuelle des soldats au Sacré Cœur et le port du Sacré Cœur. Dans une lettre aux pèlerins de Paray, en 1999, Jean Paul II « invite tous les fidèles à poursuivre avec piété leur dévotion au culte du Sacré-Cœur de Jésus, en l’adaptant à notre temps, pour qu’ils ne cessent d’accueillir ses insondables richesses, qu’ils y répondent avec joie en aimant Dieu et leurs frères, trouvant ainsi la paix, entrant dans une démarche de réconciliation et affermissant leur espérance de vivre un jour en plénitude auprès de Dieu, dans la compagnie de tous les saints. »

Coeur Sacre de Jesus

Neuvaine au Cœur Sacré de Jésus

Padre Pio disait chaque jour cette neuvaine pour tous ceux qui se recommandaient à ses prières :

I – Ô Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira ! » voici que je frappe, je cherche et je demande la grâce…
Pater, Ave, Gloria

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

II – Ô Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon Nom, il vous l’accordera ! » voici qu’en votre Nom je demande la grâce…

Pater, Ave, Gloria

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

III – Ô Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point ! » voici qu’en m’appuyant sur l’infaillibilité de vos saintes paroles je demande la grâce…

Pater, Ave, Gloria

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

Prière – Ô Cœur Sacré de Jésus, à qui il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons, par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, notre tendre Mère.

Saint Joseph, père adoptif du Sacré-Cœur de Jésus, priez pour nous.

Salve Regina

Pour un approfondissement :

>>> La dévotion au Sacré-Cœur

 

 

 

 

Lumière du coeur

vendredi 21 juin 2013

Ouvrez votre cœur, pour distribuer à tous l’élan d’Amour et de Paix que vous devez offrir à autrui.

N’ayez peur ni du gel, ni de la torridité des hommes mais au contraire, gardez-vous de toutes les dépressions humaines et suivez sans jamais faiblir la lumière de votre cœur, car bientôt sera déposée en vous et en d’autres hommes, la langue de feu, celle qui donne la force dans la connaissance, de traverser toutes les épreuves humaines.

Marie Mère des hommes – janvier 1995

Le juste chemin

jeudi 20 juin 2013

Mes enfants,

Il vous faut prendre le temps de contempler et d’aimer le Cœur Sacré de mon Fils. Au travers de cette vision et de ce ressentiment de souffrance, vous comprendrez le juste chemin de votre vie, vie d’amour et de dévotion pour que ce Cœur sanglant se cicatrise de toutes les peines humaines qui Lui sont infligées.

Mes enfants, il faut que vous compreniez l’étroite relation dont vous disposez, par l’Esprit Saint, auprès de mon Fils. Il supporte le poids de vos doutes et de vos incertitudes pour les transformer en un élan d’Amour et de Paix pour vos frères de chaque jour.

Mes enfants, sur le chemin qui est le vôtre et qui doit vous conduire à l’union avec la Trinité, sachez vous ouvrir à Sa volonté pour faire exploser au monde entier la joie de la connaissance éternelle.

Marie Mère des hommes – octobre 1999

Pourquoi juin est le mois du Sacré-Coeur ?

mercredi 5 juin 2013

Tout d’abord, un petit rappel : la fête du Sacré-Coeur est une solennité célébrée le 3e vendredi après la solennité de la Pentecôte (19 jours après la fête). Elle se situe donc la plupart du temps au mois de juin. Cette année, elle est célébrée le vendredi 7 juin.

C’est le pape Clément XIII qui institue officiellement la fête du Sacré-Coeur le 6 février 1765. Elle est devenue une solennité dans le calendrier liturgique fixé par le concile Vatican II. Mais alors pourquoi le mois de juin est-il tout entier consacré à l’adoration du Coeur du Christ ? C’est étonnant mais nous devons cette dévotion à l’audace et la foi d’une jeune élève de Notre-Dame-des-Oiseaux, rue de Sèvres, vers 1860. Il s’agit d’Angèle de Sainte Croix.
Le couvent de la rue de Sèvres (Chanoinesses de Saint-Augustin) avait une grande dévotion au Sacré-Coeur et Angèle, grande élève, eut l’intuition ou la grâce de demander à l’archevêque de Paris de consacrer le mois de juin au Sacré-Coeur, comme le mois de mai l’était pour Marie depuis longtemps déjà. Cela a été accepté par l’archevêque et institué quelques années plus tard pour l’Eglise universelle par le pape – probablement Pie IX, selon une soeur de ladite congrégation.
Jean-Paul II venant d’être béatifié, je termine par l’extrait d’une de ses audiences données le mercredi 20 juin 1979, dans laquelle il exprime son amour du Coeur du Christ. « Après-demain, vendredi prochain, la liturgie de l’Église célébrera, en esprit d’adoration et avec un amour particulier, le mystère du « Coeur du Christ ».
Anticipant cette fête, je désire donc, dès aujourd’hui, tourner avec vous le regard vers le mystère de ce coeur […] On sait que le mois de juin est particulièrement consacré au divin Coeur, au Coeur sacré de Jésus. Nous lui exprimons notre amour et notre adoration par la litanie dont chacune des invocations a une richesse théologique particulièrement profonde. Je désire donc m’arrêter avec vous, ne serait-ce que brièvement devant ce Coeur vers lequel se tourne l’Église en tant que communauté de coeurs humains ».

Sr Marie-Noëlle Pellier,
Petite Soeur du Sacré-Coeur, L’Île-Saint-Denis

 

 

 

 

Signes

samedi 5 février 2011

Mes enfants, je ne saurais trop vous dire l’importance de la prière en ces temps ; le monde bouge et le monde reste insensible à la gravité de la situation. Les hommes se suspectent, s’attisent afin de mieux révéler le plan du malin, la terre gronde et vos verrez que ce n’est que le début si vous ne savez pas vous tourner vers le Père Eternel.

En chaque instant, Il suit l’évolution du démantèlement de ce monde, uniquement par la corruption ; l’argent détruit tout, voyez le résultat en ces jours. La maison de mon Fils est désertée, les marchés de l’Argent attirent le monde entier.

Quelle réjouissance aurez-vous dans la finalité ?  Le remord de ne pas avoir suivi le bon chemin, celui de la clémence du Cœur Sacré de mon Fils.

Mais les temps sont aussi à la resplendissance pour ceux qui se tournent vers l’Eternel. Oui, ces hommes seront bénis par Dieu le Père et permettront de sauvegarder nombre de leurs frères.

Marie Mère des hommes – novembre 2005

Matériel

jeudi 27 janvier 2011

Votre vie sur terre n’est qu’un passage d’évolution pour accéder auprès du Père Eternel. Tout ce que vous touchez matériellement sur terre n’est qu’un artifice aux yeux du Père Eternel, il n’existe pas de confort que le seul qui se trouve dans le Cœur Sacré de mon Fils et de Dieu le Père. Il n’est que dans l’Amour où vous trouverez le confort, la sérénité, l’Amour et la Paix. Ce n’est pas dans un objet que vous trouverez les sensations de cet Amour.

Marie Mère des hommes – octobre 2005

.