ACCUEIL

Archive pour le mot-clef ‘Ste Faustine’

Les entrailles de la miséricorde divine nous sont ouvertes !

dimanche 16 avril 2023

La miséricorde du Seigneur je chanterai,
Pour les siècles devant tout le peuple,
Car c’est le plus grand attribut de Dieu,
Et pour nous un incessant miracle.

Tu jaillis de la Trinité divine
Mais d’un seul sein plein d’amour ;
La miséricorde du Seigneur se montrera dans l’âme
Dans la plénitude, quand le voile tombera.

De la source de Ta miséricorde, ô Seigneur,
Découle tout bonheur et toute vie ;
Ainsi donc, toutes les créatures et toutes les œuvres
Chantez dans le ravissement un chant de miséricorde.

Les entrailles de la miséricorde divine nous sont ouvertes,
Par la vie de Jésus, cloué sur la croix ;
Tu ne dois pas douter, ni désespérer, pécheur,
Mais avoir confiance en la miséricorde, car toi aussi tu peux devenir saint.

Deux sources en forme de rayons ont jailli
Du Cœur de Jésus,
Non pour les anges, ni pour les chérubins, ni pour les Séraphins,
Mais pour le salut de l’homme pécheur.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)

 

 

 

Quand Jésus crucifié change ma faiblesse en toute-puissance !

mercredi 8 mars 2023

Quand la douleur s’empare de toute mon âme
Et l’horizon s’assombrit comme la nuit,
Et le cœur déchiré par la géhenne du supplice,
Jésus crucifié, Tu es ma force.

Quand l’âme par la douleur obscurcie,
Redouble ses efforts et lutte sans répit,
Et que le cœur agonise en un amer tourment,
Jésus crucifié, Tu es l’espérance de mon salut.

Ainsi les jours passent,
Et l’âme baigne en une mer d’amertume,
Et le cœur fond en larmes,
Jésus crucifié, Tu brilles pour moi comme l’aurore.

Et lorsque le calice déborde déjà d’amertume,
Et que tout contre elle s’est conjuré,
Que l’âme descend au Jardin des Oliviers,
Jésus crucifié, en Toi j’ai ma défense.

Quand l’âme ressentant son innocence,
Accepte de Dieu ces épreuves,
Alors le cœur est capable de rendre amour pour tourment,
Jésus crucifié change ma faiblesse en toute-puissance.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)

 

 

 

Le samedi après les Cendres

samedi 25 février 2023

Dieu de grande miséricorde, Toi qui as daigné nous envoyer Ton Fils unique, comme la plus grande preuve de l’amour et de la miséricorde insondable, Tu ne repousses pas les pécheurs, mais de Ton insondable miséricorde, à eux aussi, Tu as ouvert le trésor dans lequel ils peuvent puiser en abondance, non seulement la justification, mais toute la sainteté que l’âme peut atteindre.

Père de grande miséricorde, je désire que tous les cœurs se tournent avec confiance vers Ton infinie miséricorde. Personne ne se justifiera devant Toi si Ton incommensurable miséricorde ne l’accompagne. Lorsque Tu nous dévoileras le mystère de Ta miséricorde, l’éternité sera trop peu pour T’en remercier comme il convient.

Oh ! comme il est doux d’avoir au fond de l’âme ce que l’ Église nous ordonne de croire. Lorsque mon âme est plongée dans l’amour, alors je résous clairement et instantanément les questions les plus embrouillées – l’amour seul est capable de franchir les précipices et les cimes de montagnes. L’amour, encore une fois l’amour.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)

 

 

 

Divine Miséricorde

lundi 6 février 2023

Miséricorde divine, qui nous accompagnes pendant toute la vie, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, qui nous enveloppes particulièrement à l’heure de notre mort, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, qui nous donnes la vie éternelle, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, présente à chaque instant de la vie, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, qui nous protèges du feu de l’enfer, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, qui convertis des pécheurs endurcis, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, merveille pour les anges, inconcevable pour les saints, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, insondable dans tous les mystères divins, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, qui nous relèves de toute misère, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, source de notre bonheur et de notre joie, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, nous appelant du néant à l’existence, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, qui portes dans tes mains tout ce qui existe, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, couronnant tout ce qui existe et existera, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, en laquelle nous sommes tous plongés, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, doux apaisement des cœurs tourmentés, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, seul espoir des âmes désespérées, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, repos des cœurs, paix au milieu des frayeurs, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, délice et merveille des âmes saintes, j’ai confiance en toi.
Miséricorde divine, qui nous donnes l’espérance contre toute espérance, j’ai confiance en toi.

Ô Dieu éternel, dont la miséricorde est insondable et le trésor de compassion inépuisable, regarde-nous avec bonté et comble-nous de ta miséricorde pour que nous ne désespérions pas dans les moments difficiles, que nous ne perdions pas courage, mais que nous nous soumettions avec grande confiance à ta sainte volonté qui est l’amour et la miséricorde même.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)

 

 

 

 

Ô Agneau de Dieu, caché parmi les hommes !

dimanche 15 janvier 2023

Ô inconcevable bonté de Dieu qui nous protège à chaque pas, qu’un honneur sans fin soit rendu à Ta miséricorde, pour avoir fraternisé non pas avec les anges, mais avec les hommes – c’est là un miracle du mystère insondable de Ta miséricorde. Notre entière confiance est en Toi, Jésus-Christ, notre Frère aîné, Dieu véritable et Homme véritable.

Mon cœur frémit de joie en voyant combien Dieu est bon pour nous, si misérables et ingrats, et comme preuve de son amour, Il nous fait un don inconcevable, c’est-à-dire Lui-même, en la Personne de Son Fils. Nous ne saurons, durant toute l’éternité, épuiser le mystère de cet amour. Ô humanité, pourquoi penses-tu si peu que Dieu est véritablement parmi nous ?

Ô Agneau de Dieu, je ne sais ce qu’il faut admirer le plus en Toi : Ta douceur, Ta vie cachée et Ton anéantissement pour l’homme, ou bien cet incessant miracle de Ta miséricorde qui transforme les âmes et les ressuscite à la vie éternelle. Bien que Tu sois ainsi caché, Ta toute-puissance se révèle ici plus que dans la création de l’homme ; bien que la toute-puissance de Ta miséricorde agisse pour la justification du pécheur, Ton action reste silencieuse et cachée.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)

 

 

 

« Je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs. »

vendredi 1 juillet 2022

Dieu unique en la Sainte Trinité, je désire t’aimer plus que personne ne t’a jamais aimé, et malgré ma misère et ma petitesse, j’ai ancré ma confiance à une grande profondeur dans l’abîme de ta miséricorde — mon Dieu et mon Créateur.

Malgré ma grande misère, je n’ai peur de rien, mais je garde l’espoir de chanter éternellement mon chant de louange. Que nulle âme ne doute, même si elle est la plus misérable ; tant qu’elle est en vie, elle peut devenir une grande sainte, car grande est la puissance de la grâce divine. C’est à nous à ne pas résister à l’action divine.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)

 

 

« Moi, je suis le pain de la vie. » (Jn 6,35)

mercredi 4 mai 2022

Ô Hostie sainte, pour moi, Tu es enfermée dans un ciboire d’or,
pour que dans le grand désert de l’exil,
je puisse passer pure, immaculée, intacte,
par la puissance de Ton amour.

Ô Hostie sainte, habite en mon âme,
Toi, le plus pur Amour de mon cœur,
et que Ta clarté dissipe les ténèbres –
Tu ne refuses pas Tes grâces au cœur humble.

Ô Hostie sainte – enchantement du ciel,
bien que Tu caches Ta beauté,
et que Tu Te présentes à moi dans une miette de pain,
la foi puissante déchire ce voile.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)

 

 

 

Un océan de miséricorde s’est ouvert

dimanche 3 avril 2022

Ô mon Jésus, en remerciement pour tant de grâces, je t’offre mon âme et mon corps, ma raison et ma volonté ainsi que tous les sentiments de mon cœur. Par mes vœux, je me suis donnée entièrement à Toi, je n’ai plus rien que je puisse T’offrir.

Jésus m’a dit : « Ma fille, tu ne m’as pas donné ce qui est essentiellement tien. » Rentrant en moi-même je reconnus que j’aimais Dieu de toutes les forces de mon âme ; et ne pouvant découvrir ce que je ne n’avais pas livré à Dieu, je demandai : « Jésus, dis-le moi et je Te le livrerai immédiatement, de bon cœur. » Jésus me dit avec bienveillance : « Ma fille, livre-moi ta misère, car c’est ta propriété exclusive. »

À ce moment, un rayon de lumière illumina mon âme, je connus tout l’abîme de ma misère ; au même instant, je me suis blottie dans le Très Saint Cœur de Jésus, avec une si grande confiance que même si j’avais eu sur la conscience les péchés de tous les damnés, je n’aurais pas douté de la miséricorde de Dieu, mais le cœur contrit, je me serais jetée dans l’abîme de Ta miséricorde. Je crois, ô Jésus, que Tu ne m’aurais pas repoussée loin de Toi, mais que Tu m’aurais absoute par la main de celui qui tient Ta place.

Tu as rendu l’Esprit, Jésus, mais la source de vie a jailli pour les âmes et un océan de miséricorde s’est ouvert pour le monde entier. Ô source de vie, insondable miséricorde divine, étreins le monde entier, et submerge-nous.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)

 

 

Donner sa vie pour la multitude

mercredi 16 mars 2022

Ô Amour éternel, je désire que toutes les âmes que Tu as créées, Te connaissent.

Je désirerais devenir prêtre, je parlerais sans cesse de Ta miséricorde aux âmes pécheresses plongées dans le désespoir. Je désirerais être missionnaire et porter la lumière de la foi dans les pays sauvages pour Te faire connaître des âmes et immolée pour elles, mourir martyre comme Tu es mort pour moi et pour elles. Ô Jésus, je sais parfaitement bien que je peux être prêtre, missionnaire, prédicateur, que je peux mourir martyre, en m’anéantissant totalement et en renonçant complètement à moi-même, pour l’amour de Toi, Jésus, et pour celui des âmes immortelles. (…)

Ô mon Jésus, mon seul espoir, je Te remercie pour ce livre que Tu as ouvert aux yeux de mon âme. Ce livre, c’est Ta passion que Tu as endurée par amour pour moi. Dans ce livre, j’ai appris comment aimer Dieu et les âmes. Dans ce livre sont renfermés pour nous des trésors inépuisables. Ô Jésus, combien peu d’âmes Te comprennent dans Ton martyre d’amour. Oh ! qu’il est grand le feu du plus pur amour qui brûle dans Ton Sacré Cœur. Heureuse l’âme, qui a compris l’amour du Cœur de Jésus.

C’est mon plus grand désir que les âmes sachent que Tu es leur bonheur éternel, qu’elles croient en Ta bonté et glorifient Ton infinie miséricorde.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)

 

 

 

De Ta croix vient la force !

vendredi 18 février 2022

Mon Jésus, voici que je vois que je suis passée par toutes les étapes de la vie en Te suivant : enfance, jeunesse, vocation, travaux apostoliques, Thabor, Jardin des Oliviers, et me voici maintenant déjà avec Toi au Calvaire. Je me suis laissée crucifier de mon plein gré et je suis déjà crucifiée, bien que je marche encore un peu, mais je suis écartelée sur la croix et je sens nettement que de Ta croix me vient la force, que Toi seul est ma persévérance.

Plus d’une fois j’ai entendu la voix de la tentation me criant « Descends de la croix ! », cependant la force de Dieu me fortifie ; l’abandon, l’obscurité et diverses souffrances frappent mon cœur, pourtant la grâce mystérieuse de Dieu me soutient et m’affermit. Je désire boire le calice jusqu’à la dernière goutte. Je crois fermement que si Ta grâce m’a soutenue au Jardin des Oliviers, elle me viendra en aide maintenant que je suis au Calvaire.

Ô mon Jésus, Maître, j’unis mes désirs aux désirs que Tu as eus sur la croix : je désire accomplir Ta sainte volonté ; je désire la conversion des âmes ; je désire que Ta miséricorde soit glorifiée ; je désire que soit hâté le triomphe de l’Église… (…) Ô mon Jésus, maintenant j’embrasse le monde entier et j’implore pour Lui Ta miséricorde.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)