ACCUEIL

Archive pour le mot-clef ‘intercession’

L’eau changée en vin

dimanche 17 janvier 2016

Cana-Vitrail_Chartres_Wikimedia-kipa_01

En changeant en vin les jarres remplies d’eau, le Sauveur a fait deux choses : il a fourni une boisson aux invités de la noce et il a signifié que, par le baptême, les hommes allaient être remplis de l’Esprit Saint. Le Seigneur lui-même l’a déclaré ailleurs en disant : « À outres neuves, vin nouveau ! » (Mt 9,17). Les outres neuves signifient, en effet, la pureté du baptême, le vin la grâce de l’Esprit Saint.

Catéchumènes, prêtez une attention particulière. Votre esprit qui ignore encore la Trinité ressemble à l’eau froide. Il faut le réchauffer à la chaleur du sacrement du baptême, comme un vin, pour transformer un liquide pauvre et sans valeur en grâce précieuse et riche. Comme le vin, acquérons bon goût et arôme de douceur ; alors nous pourrons dire avec l’apôtre Paul : « Nous sommes bien pour Dieu la bonne odeur du Christ » (2Co 2,15). Avant son baptême, le catéchumène ressemble à l’eau qui dort, froide et sans couleur…, inutile, incapable de redonner des forces. Conservée trop longtemps, l’eau s’altère, croupit, devient fétide… Le Seigneur a dit : « À moins de naître à nouveau de l’eau et de l’Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume des cieux » (Jn 3,5).

Le fidèle baptisé est semblable au vin vigoureux et rouge. Toutes les choses de la création s’abîment avec le temps, seul le vin s’améliore en vieillissant. Il perd chaque jour de son âpreté, et acquiert un bouquet plein de mœlleux, d’une riche saveur. Le chrétien de même, à mesure que passe le temps, perd l’âpreté de sa vie pécheresse, acquiert la sagesse et la bienveillance de la Trinité divine.

Saint Maxime de Turin (?-v. 420), évêque
CC Sermon 65, p. 273-274 ; PL 17,624-626 (trad. Pères dans la foi, Migne 1996, p.70)

 

 

 

Commémoration de tous les fidèles défunts

samedi 2 novembre 2013

Commemorazione_di_tutti_i_fedeli_defunti_M

Très chers frères et sœurs !

1. Après avoir célébré hier la solennité de la Toussaint, aujourd’hui, 2 novembre, notre regard orant se tourne vers ceux qui ont quitté ce monde et attendent d’arriver à la Cité céleste. Depuis toujours, l’Église a exhorté à prier pour les défunts. Celle-ci invite les croyants à regarder le mystère de la mort non pas comme le dernier mot sur le destin humain, mais comme le passage vers la vie éternelle. « Tandis qu’est détruite la demeure de cet exil terrestre– lisons-nous dans la préface d’aujourd’hui – une demeure éternelle est préparée au Ciel ».

2. Il est important et de notre devoir de prier pour les défunts, car même s’ils sont morts dans la grâce et dans l’amitié de Dieu, ils ont peut-être encore besoin d’une dernière purification pour entrer dans la joie du Ciel (cf. Catéchisme de l’Église catholique, n. 1030). Notre prière d’intention pour eux s’exprime de diverses façons, parmi lesquelles également la visite aux cimetières. S’arrêter dans ces lieux sacrés constitue une occasion propice pour réfléchir sur le sens de la vie terrestre et pour alimenter, dans le même temps, notre espérance dans l’éternité bienheureuse du Paradis.

Que Marie, Porte du Ciel, nous aide à ne pas oublier et à ne jamais perdre de vue la Patrie céleste, objectif ultime de notre pèlerinage ici sur Terre.

(Angélus du dimanche 2 novembre 2003)

Bx JEAN-PAUL II

Source principale : vatican.va (« Rév. x gpm»).

Première lettre de saint Paul Apôtre à Timothée 2,1-8.

dimanche 22 septembre 2013

tattoo-lettering-j‘insiste avant tout pour qu’on fasse des prières de demande, d’intercession et d’action de grâce pour tous les hommes,
pour les chefs d’État et tous ceux qui ont des responsabilités, afin que nous puissions mener notre vie dans le calme et la sécurité, en hommes religieux et sérieux.
Voilà une vraie prière, que Dieu, notre Sauveur, peut accepter,
car il veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à connaître pleinement la vérité.
En effet, il n’y a qu’un seul Dieu, il n’y a qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, le Christ Jésus,
qui s’est donné lui-même en rançon pour tous les hommes. Au temps fixé, il a rendu ce témoignage
pour lequel j’ai reçu la charge de messager et d’Apôtre – je le dis en toute vérité – moi qui enseigne aux nations païennes la foi et la vérité.
Je voudrais donc qu’en tout lieu les hommes prient en levant les mains vers le ciel, saintement, sans colère ni mauvaises intentions.

 

 

 

 

Priez l’Angélus

lundi 9 mai 2011

Mois de Marie

vendredi 6 mai 2011

Litanies de St Joseph

vendredi 11 mars 2011


Seigneur, ayez pitié de nous.

Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus, écoutez-nous.

Jésus, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Saint Joseph, le plus illustre des Patriarches, priez pour nous.

Saint Joseph, père nourricier de l’Enfant Jésus, priez pour nous.

Saint Joseph, honoré de la présence du Verbe incarné, priez pour nous.

Saint Joseph, conducteur de la Sainte Famille, priez pour nous.

Saint Joseph, imitateur fidèle de Jésus et de Marie, priez pour nous.

Saint Joseph, comblé des dons de l’Esprit-Saint, priez pour nous.

Saint Joseph, émulateur de la pureté des Anges, priez pour nous.

Saint Joseph, modèle d’humilité et de patience, priez pour nous.

Saint Joseph, image parfaite de la vie intérieure, priez pour nous.

Saint Joseph, ministre des volontés du Très-Haut, priez pour nous.

Saint Joseph, l’époux de la plus pure des Vierges, priez pour nous.

Saint Joseph, qui portâtes dans vos bras le Fils de l’Eternel, priez pour nous.

Saint Joseph, qui partageâtes l’exil de Jésus et de Marie en Egypte, priez pour nous.

Saint Joseph, qui eûtes la joie de retrouver Jésus dans le temple, priez pour nous.

Saint Joseph, à qui le Roi de gloire et la Reine des cieux voulurent être soumis, priez pour nous.

Saint Joseph, qui fûtes admis à contempler la profondeur des conseils divins, priez pour nous.

Saint Joseph, qui eûtes le bonheur d’expirer entre les bras de Jésus et de Marie, priez pour nous.

Saint Joseph, le canal par où découlent sur nous les faveurs du ciel, priez pour nous.

Saint Joseph, soutien puissant de l’Eglise de Jésus-Christ, priez pour nous.

Saint Joseph, notre protecteur à l’heure de notre mort, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous Seigneur.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Priez pour nous, ô bienheureux Joseph, afin que nous soyons dignes des promesses de Jésus-Christ.

Dieu des miséricordes, qui avez élevé le bienheureux Joseph à la gloire d’être le tuteur de votre divin Fils et l’époux de la très-sainte Vierge, accordez-nous, par l’intercession de ce grand saint, la grâce de conserver nos cœurs sans tache ; afin que nous puissions paraître un jour devant vous, revêtus de la robe d’innocence, et être admis au banquet céleste. Nous vous demandons ces grâces par Jésus-Christ Notre Seigneur.? Amen.