ACCUEIL

Archive pour le mot-clef ‘Divine Miséricorde’

Neuvaine à la Miséricorde Divine – Jour 6

mercredi 19 avril 2017

SIXIÈME JOUR

Paroles de Notre-Seigneur :

« Aujourd’hui, amène-Moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants, immerge-les toutes dans l’océan de Ma Miséricorde. Elles ressemblent le plus à Mon Cœur et ce sont elles qui Me fortifient dans Ma douloureuse agonie. Je les voyais alors telles des anges terrestres, veillant sur Mes autels. C’est sur elles que Je déverse donc Mes grâces en abondance, car seule, une âme humble, en qui Je mets toute Ma confiance, est apte à recevoir Mes dons. »

01802261

Prions pour les enfants et les âmes humbles :
Très Miséricordieux Jésus, qui avez dit ; « Apprenez de Moi que Je suis doux et humble de Cœur (Matt, 11, 29) » recevez dans la demeure de Votre Cœur très Miséricordieux les âmes douces et humbles, et celles des petits enfants. Ravissant les cieux entiers, elles sont l’objet d’une affection spéciale du Père Céleste, elles sont comme un bouquet odoriférant devant le Trône divin, ou Dieu se délecte du parfum de leurs vertus. Faites qu’elles demeurent longtemps dans Votre Cœur, chantant sans cesse l’hymne de l’Amour et de la Miséricorde de Dieu.

Pater… Ave… Gloria…

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes douces et humbles et sur celles des petits enfants, qui sont particulièrement chères au Cœur de Votre Fils. Par leur naturel, elles sont à tel point semblable à Jésus, qu’elles possèdent un pouvoir inconcevable devant le Trône de Dieu. « Père de toutes consolations. » Nous Vous supplions donc, Père de Miséricorde et de toute bonté, par amour pour ces âmes, en qui Vous avez mis Vos complaisances, bénissez le monde entier, afin que tous les hommes puissent ensemble rendre une gloire incessante à Votre Miséricorde. AMEN

 

 

 

 

misericordedivine

 

Neuvaine à la Miséricorde Divine – Jour 5

mardi 18 avril 2017

CINQUIÈME JOUR

serreParoles de Notre-Seigneur :

« Aujourd’hui, amène-Moi les âmes des hérétiques et apostats, immerge-les dans l’océan de Ma Miséricorde. Ce sont elles qui, dans Mon amère agonie, Me déchiraient le Corps et le Cœur, c‘est à dire l’Église. Mais lorsqu’elles s’unissent de nouveau à l’Église, Mes blessures se cicatrisent et j’éprouve une consolation dans Ma Passion. »

Prions pour ceux qui errent dans la Foi :
Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la bonté même, et qui ne refusez pas la lumière à ceux qui Vous la demandent, recevez dans la demeure de Votre Cœur très Miséricordieux les âmes des hérétiques, des apostats et de tous ceux qui errent dans la Foi. Que Votre Lumière les attire à l’unité de l’Église. Ne les rejetez point de Votre protection, mais faites qu’eux aussi glorifient la largesse de Votre Miséricorde.

Pater… Ave… Gloria…

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes des hérétiques et apostats, qui persistant obstinément dans leurs erreurs, ont gaspillé Vos dons et abusé de Votre grâces. Ne regardez pas leurs méchanceté, mais l’amour et la Passion amère de Votre Fils, qui Vous priait avec tant de ferveur, afin qu’il retrouvent au plus tôt cette unité, et que de concert avec nous, il glorifient Votre Miséricorde dans les siècles. AMEN

 

 

.

Neuvaine à la Miséricorde Divine – Jour 4

lundi 17 avril 2017

QUATRIÈME JOUR

serre 2 - CopieParoles de Notre-Seigneur :

« Aujourd’hui, amène-Moi les païens et ceux qui ne Me connaissent pas encore. Dans mon amère Passion, J’ai également pensé à eux, et leur zèle consolait Mon Cœur. Immerge-les maintenant dans l’océan de Ma Miséricorde. »

Prions pour les païens et incroyants :
Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la lumière du monde, accueillez dans la demeure de Votre Cœur très Miséricordieux les âmes des païens et incroyants qui ne Vous connaissent pas encore. Que les rayons de Votre grâce les éclairent, afin qu’ils puissent, de concert avec nous, chanter éternellement les merveilles de Votre Miséricorde.

Pater… Ave… Gloria…

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes de païens et sur celles de tous ceux qui ne Vous connaissent pas encore. Elles aussi sont enfermées dans le Cœur très Miséricordieux de Votre Fils, Notre Seigneur Jésus-Christ. Gagnez-les à la lumière de l’évangile, afin qu’elles comprennent combien est grand le bonheur de Vous aimer. Faites qu’eux aussi glorifient, dans les siècles la munificence de Votre miséricorde. AMEN

 

 

 

Sr. Faustine

 

Neuvaine à la Miséricorde Divine – Jour 3

dimanche 16 avril 2017

TROISIÈME JOUR

Paroles de Notre-Seigneur :

« Aujourd’hui, amène-Moi toutes les âmes pieuses et fidèles, immerge-les dans l’océan de Ma Miséricorde. Ces âmes M’ont réconforté sur le chemin du calvaire, elles étaient cette goutte de consolation, au milieu d’un océan d’amertume. »

 

Prions pour tous les chrétiens fidèles :
Très Miséricordieux Jésus, qui accordez surabondamment les grâces du trésor de Votre Miséricorde, recevez tous les fidèles chrétiens dans la demeure de Votre Cœur très Miséricordieux, et ne nous en repoussez à jamais. Nous Vous en supplions par l’amour inconcevable, dont brûle Votre Cœur pour le Père Céleste.

Pater… Ave… Gloria…

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes fidèles, héritage de Votre Fils, et par les mérites de Sa douloureuse Passion, accordez-leur Votre bénédiction et enveloppez-les de Votre protection perpétuelle, afin qu’ils ne perdent pas l’amour et le trésor de la Sainte Foi, mais qu’avec le chœur des Anges et des Saints ils louent éternellement Votre Miséricorde infinie. AMEN

 

SacreCoeur

 

 

 

 

 

 

Neuvaine à la Miséricorde Divine

jeudi 13 avril 2017

faustine

La Neuvaine à la Miséricorde Divine que Jésus m’ordonna d’écrire et de réciter avant la Fête de la Miséricorde se commence le Vendredi saint :

« Je désire que, durant ces neuf jours, tu amènes les âmes à la source de Ma Miséricorde, afin qu’elles puisent force et soulagement, ainsi que toutes les grâces dont elles ont besoin dans les difficultés de la vie et particulièrement à l’heure de la mort.
Chaque jour tu amèneras jusqu’à Mon Coeur un nouveau groupe d’âmes et tu les plongeras dans l’immensité de Ma Miséricorde (…)
Je ne refuserai rien à toute âme que tu amèneras à la source de Ma Miséricorde. Et chaque jour tu imploreras Mon Père, au nom de Ma douloureuse Passion, de t’accorder des grâces pour ces âmes-là. »

Sainte Faustine

 

 

lancementNeuvaine

 

 

 

 

.

Le lundi de la 4e semaine de Carême

lundi 27 mars 2017

km15-0012-1-kakemono-misericorde-divine

 

« Celui qui invoquera le Nom du Seigneur,
celui-là sera sauvé » (Jl 3,5 ; Rm 10,13).
Quant à moi non seulement je l’invoque
mais avant tout je crois à sa grandeur.

Ce n’est pas pour ses présents
que je persévère dans mes supplications,
mais parce qu’il est la Vie véritable
et qu’en lui je respire ;
sans lui il n’y a ni mouvement ni progrès.

Ce n’est pas tant par les liens de l’espérance
que par les liens de l’amour que je suis attiré.
Ce n’est pas des dons,
mais du Donateur dont j’ai toujours la nostalgie.
Ce n’est pas à la gloire que j’aspire,
mais c’est le Seigneur glorifié que je veux embrasser.
Ce n’est pas la soif de la vie qui toujours je me consume,
mais le souvenir de celui qui donne la vie.

Ce n’est pas après le désir du bonheur que je soupire,
que du plus profond de mon cœur j’éclate en sanglots,
mais c’est par désir de celui qui le prépare.
Ce n’est pas le repos que je cherche,
mais c’est le visage de celui qui apaisera mon cœur suppliant.
Ce n’est pas pour le festin nuptial que je languis,
mais c’est du désir de l’Époux.

Dans l’attente certaine de sa puissance
malgré le fardeau de mes péchés,
je crois avec une espérance inébranlable
et en me confiant dans la main du Tout Puissant,
que non seulement j’obtiendrai le pardon
mais que je le verrai lui en personne,
grâce à sa miséricorde et à sa pitié
et, bien que je mérite parfaitement d’être proscrit,
que j’hériterai du ciel.

Saint Grégoire de Narek (v. 944-v. 1010), moine et poète arménien
Le Livre de prières, 12,1 (trad. SC 78, p.102 rev.)

 

 

 

Ouvre, Seigneur, ouvre-moi la porte de ta miséricorde avant le temps de mon départ !

mercredi 17 février 2016

logo-annee-misericorde-sla

Ouvre, Seigneur, ouvre-moi la porte de ta miséricorde avant le temps de mon départ (Mt 25,11). Car il me faut m’en aller, aller à toi et me justifier de tout ce que je dis en paroles, accomplis en actes et pense en mon cœur. « Même la rumeur des murmures n’échappe pas à ton oreille » (Sg 1,10). David te crie dans son psaume : « Mes reins sont à toi ; dans ton livre tout est écrit » (Ps 138,13.16). En y lisant les caractères de mes mauvaises actions, grave-les sur ta croix, car c’est en elle que je me glorifie (Ga 6,14) en te criant : « Ouvre-moi »…

Notre esprit s’est endurci au point que, quand nous avons entendu parler des calamités d’autrui, nous ne nous sommes corrigés en rien (Lc 13,1s). « Il n’en est pas un qui comprenne, pas un qui cherche ; nous sommes dévoyés, nous sommes pervertis » (Ps 13,2-3). Les Ninivites, autrefois, se sont repentis sur un seul appel du prophète. Mais nous autres, nous n’avons compris ni appel ni menace. Par ses larmes, Ézéchias a mis en fuite les Assyriens en suscitant contre eux la justice d’en haut (2R 19). Or voici que les Assyriens…nous ont emmenés en captivité, et nous n’avons pas pleuré ni crié : « Ouvre-nous ».

Très haut Seigneur, juge de tous, n’attends pas de nous que nous changions de conduite ; tu n’as pas besoin de nos bonnes actions, car chacun de nous se voue aux actions mauvaises par la pensée et par la volonté. Puisqu’il en est ainsi, Sauveur, gouverne nos jours selon ta volonté, sans attendre notre conversion, car elle ne viendra peut-être pas. Et même si elle vient pour un peu de temps, elle ne persiste pas jusqu’au bout. Comme la semence tombée parmi les pierres, comme l’herbe sur les toits, avant de lever elle se dessèche (Mc 4,5 ;Ps 128,6). Déploie donc tes miséricordes sur nous et sur tous ceux qui crient : « Ouvre-nous ».

Saint Romanos le Mélode (?-v. 560), compositeur d’hymnes
Hymne 51 (trad. cf. SC 283, p. 319s)

 

 

 

 

Carême 2016 – jour 4

samedi 13 février 2016

abandon-960x500

Mes enfants, le chemin s’effectue en allant de l’avant et non en tournant le dos au soleil et à la Lumière éternelle.
Mes enfants, venez me prier et arborez avec confiance le sourire de la délivrance, il n’est pas homme qui puisse vous détourner de la vérité céleste. Venez et priez, venez et contemplez. Que le carême suffise à éveiller le véritable sens du sacrifice du Fils de Dieu le Père. Vous aussi, vous donnerez votre chair et votre sang, pour que Dieu le Père continue à pardonner les fautes des hommes.
Mes enfants, unissez-vous et priez, priez, priez et ceci toujours plus, pour avancer sereinement et dans l’Esprit Divin.

Marie Mère des hommes – mars 1995

 

 

 

 

 

Carême 2016 – jour 2

jeudi 11 février 2016

Capture d’écran 2015-12-24 à 10.39.09

Mes enfants, diversifiez vos prières, les moments, que votre vie soit un recueil de prières, un écrin d’amour et un voile de Paix. Venez sous ma protection, et demandez-moi toute l’aide que vous désirez pour le monde en crise. Faites que cette terre ne devienne un second calvaire, et une deuxième crucifixion pour le Père Eternel. Il faut crier sa joie à autrui et montrer que tout en Dieu est merveilleux et doux. L’homme doit savoir que le pardon Divin est un renouveau en chaque erreur, pour une évolution spirituelle en la connaissance Divine.
Des peuples crient et vous ne les entendez pas, d’autres vont se joindre à eux, et leurs cris ne seront toujours pas entendus. Il faudra les cris de toutes les nations pour que change la terre.
Mes enfants, je vous quitte en ce message, mais je reste en chacun de vos cœurs, pour poursuivre votre évolution et votre connaissance. Le monde a besoin de vous, répondez-lui du fond de vos prières.

Je suis L’Eternelle Immaculée pour ramener l’homme à son Dieu.
Marie, Mère des hommes. Amour et Paix.

Du message d’avril 1993

 

 

 

 

Intentions de prière du Pape – décembre 2015

mardi 1 décembre 2015

miséricorde

 

Universelle – Expérimenter la miséricorde de Dieu

Pour que nous puissions tous faire l’expérience de la miséricorde de Dieu, qui ne se lasse jamais de pardonner.

Pour l’évangélisation – La famille

Pour que les familles, en particulier celles qui souffrent, trouvent dans la naissance de Jésus un signe de profonde espérance.