ACCUEIL

Archive pour le mot-clef ‘Sacré Coeur de Jésus’

Neuvaine à la Miséricorde Divine – Jour 6

mercredi 19 avril 2017

SIXIÈME JOUR

Paroles de Notre-Seigneur :

« Aujourd’hui, amène-Moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants, immerge-les toutes dans l’océan de Ma Miséricorde. Elles ressemblent le plus à Mon Cœur et ce sont elles qui Me fortifient dans Ma douloureuse agonie. Je les voyais alors telles des anges terrestres, veillant sur Mes autels. C’est sur elles que Je déverse donc Mes grâces en abondance, car seule, une âme humble, en qui Je mets toute Ma confiance, est apte à recevoir Mes dons. »

01802261

Prions pour les enfants et les âmes humbles :
Très Miséricordieux Jésus, qui avez dit ; « Apprenez de Moi que Je suis doux et humble de Cœur (Matt, 11, 29) » recevez dans la demeure de Votre Cœur très Miséricordieux les âmes douces et humbles, et celles des petits enfants. Ravissant les cieux entiers, elles sont l’objet d’une affection spéciale du Père Céleste, elles sont comme un bouquet odoriférant devant le Trône divin, ou Dieu se délecte du parfum de leurs vertus. Faites qu’elles demeurent longtemps dans Votre Cœur, chantant sans cesse l’hymne de l’Amour et de la Miséricorde de Dieu.

Pater… Ave… Gloria…

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes douces et humbles et sur celles des petits enfants, qui sont particulièrement chères au Cœur de Votre Fils. Par leur naturel, elles sont à tel point semblable à Jésus, qu’elles possèdent un pouvoir inconcevable devant le Trône de Dieu. « Père de toutes consolations. » Nous Vous supplions donc, Père de Miséricorde et de toute bonté, par amour pour ces âmes, en qui Vous avez mis Vos complaisances, bénissez le monde entier, afin que tous les hommes puissent ensemble rendre une gloire incessante à Votre Miséricorde. AMEN

 

 

 

 

misericordedivine

 

Neuvaine à la Miséricorde Divine – Jour 3

dimanche 16 avril 2017

TROISIÈME JOUR

Paroles de Notre-Seigneur :

« Aujourd’hui, amène-Moi toutes les âmes pieuses et fidèles, immerge-les dans l’océan de Ma Miséricorde. Ces âmes M’ont réconforté sur le chemin du calvaire, elles étaient cette goutte de consolation, au milieu d’un océan d’amertume. »

 

Prions pour tous les chrétiens fidèles :
Très Miséricordieux Jésus, qui accordez surabondamment les grâces du trésor de Votre Miséricorde, recevez tous les fidèles chrétiens dans la demeure de Votre Cœur très Miséricordieux, et ne nous en repoussez à jamais. Nous Vous en supplions par l’amour inconcevable, dont brûle Votre Cœur pour le Père Céleste.

Pater… Ave… Gloria…

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes fidèles, héritage de Votre Fils, et par les mérites de Sa douloureuse Passion, accordez-leur Votre bénédiction et enveloppez-les de Votre protection perpétuelle, afin qu’ils ne perdent pas l’amour et le trésor de la Sainte Foi, mais qu’avec le chœur des Anges et des Saints ils louent éternellement Votre Miséricorde infinie. AMEN

 

SacreCoeur

 

 

 

 

 

 

Maria Dolorosa

samedi 15 avril 2017

MariaDolorosaS

 

 

 

 

 

 

 

 

Neuvaine à la Miséricorde Divine – Jour 1

vendredi 14 avril 2017

PREMIER JOUR

Paroles de Notre-Seigneur :

« Aujourd’hui, amène-moi l’humanité entière, spécialement tous les pécheurs, et immerge-les dans l’océan de Ma Miséricorde. Tu adouciras ainsi l’amertume où Me plonge la perte des âmes. »

Demandons miséricorde pour l’humanité entière :
Très miséricordieux Jésus, dont le propre est d’avoir pitié et de nous pardonner, ne regardez pas nos péchés, mais la confiance que nous mettons en Votre bonté infinie. Accueillez-nous tous dans la demeure de Votre Cœur très miséricordieux et n’en repoussez jamais personne. Nous Vous en supplions par l’amour qui Vous unit au Père et au Saint-Esprit.

Pater… Ave… Gloria…

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur l’humanité entière, et en particulier sur les pauvres pécheurs, dont l’unique espoir est le Cœur très miséricordieux de Votre Fils, Notre Seigneur Jésus-Christ. Par Sa douloureuse Passion, témoignez-nous Votre Miséricorde, afin que de concert avec nous puissions tous louer éternellement Votre Toute-Puissance.

AMEN

Divine-Misericorde---1

 

 

 

Union de prière

vendredi 3 mars 2017

A la demande Marie, tous les vendredis soir, de 21h30 à 22h.

 

CitationMMDHfev2003

 

 

 

 

 

 

« Navré de l’endurcissement de leurs cœurs »

mercredi 18 janvier 2017

11061171_10207517796576881_6660034252834827070_o

Jésus, Vérité éternelle, notre Vie, j’implore et je mendie ta miséricorde pour les pauvres pécheurs. Très doux Cœur de mon Seigneur, rempli de pitié et de miséricorde inexprimable, je te supplie pour les pauvres pécheurs. Ô Cœur Sacré, source de miséricorde dont les rayons de grâces inconcevables se répandent sur tout le genre humain, je t’en supplie, donne la lumière aux pauvres pécheurs. Ô Jésus, souviens-toi de ta Passion amère et ne permets pas que périssent les âmes rachetées au prix de ton sang très saint.

Jésus, lorsque je contemple le don de ton sang, je me réjouis de sa valeur inestimable, car une goutte aurait suffi pour tous les pécheurs. Bien que le péché soit un abîme du mal et de l’ingratitude, le prix donné pour nous est sans commune mesure — c’est pourquoi, que chaque âme ait confiance en la Passion du Seigneur, qu’elle mette son espérance dans sa miséricorde. Dieu ne refusera à personne sa miséricorde. Le ciel et la terre peuvent changer, mais la miséricorde de Dieu ne s’épuisera jamais (cf Mt 24,35). Oh, quelle joie brûle dans mon cœur, quand je vois ta bonté inconcevable, ô mon Jésus. Je désire amener tous les pécheurs à tes pieds, pour qu’ils louent ton amour infini, pendant les siècles sans fin.

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938), religieuse
Petit journal, § 72 (trad. Éds. Parole et dialogue 2002, p. 54)

 

 

 

 

Sacré-Coeur de Jésus, solennité

vendredi 3 juin 2016

coeur pur

Le Christ révèle à sainte Marguerite-Marie Alacoque, le 27 décembre 1673, que « Mon divin Cœur est si passionné d’amour pour les hommes, et pour toi en particulier que, ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu’il les répande par ton moyen, et qu’il se manifeste à eux pour les enrichir de ses précieux trésors que je te découvre… »

En juin 1675, Il s’adresse à elle en ces termes : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qu’il n’a rien épargné, jusqu’à s’épuiser et se consommer, pour leur témoigner son amour.
Je te demande que le premier vendredi d’après l’octave du Saint-Sacrement soit dédié à une fête particulière pour honorer mon Cœur, en communiant ce jour là, et en lui faisant réparation d’honneur par une amende honorable, pour réparer les indignités qu’il a reçues pendant le temps qu’il a été exposé sur les autels.

Je te promets aussi que mon Cœur se dilatera, pour répandre avec abondance les influences de son divin amour sur ceux qui lui rendront cet honneur, et qui procureront qu’il lui soit rendu…
Fais savoir au fils ainé de mon Sacré-Cœur (le roi Louis XIV) que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte enfance, de même il obtiendra sa naissance de gloire éternelle par sa consécration à mon Cœur adorable. Mon Cœur veut régner dans son palais, être peint sur ses étendards et gravé dans ses armes pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis et de tous ceux de la sainte Église.

Mon Père veut se servir du roi pour l’exécution de son dessein, qui est la construction d’un édifice public où serait placé le tableau de mon Cœur pour y recevoir les hommages de toute la France ».

Il faudra attendre 1870 : la guerre éclate entre la France et l’Allemagne ; la défaite militaire française ne tarde pas, suivie de l’occupation d’une partie du pays par les troupes allemandes. Alexandre Legentil, député sous Louis-Philippe, et son beau-frère, Hubert Rohault de Fleury, font vœu de construire une église consacrée au Cœur du Christ, en réparation et pénitence pour les fautes commises par les Français : « Pour faire amende honorable de nos péchés et obtenir de l’infinie miséricorde du Sacré-Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ le pardon de nos fautes, ainsi que les secours extraordinaires qui peuvent seuls délivrer le Souverain Pontife de sa captivité et faire cesser les malheurs de la France, nous promettons de contribuer à l’érection, à Paris, d’un sanctuaire dédié au Sacré-Cœur de Jésus. » Pendant la première guerre mondiale, en réponse à la demande adressée par sainte Marguerite Marie, en 1675, plus de douze millions de drapeaux et fanions français ornés du Sacré Cœur de Jésus furent portés par les soldats, les régiments, etc. En 1917, la République a interdit la consécration individuelle des soldats au Sacré Cœur et le port du Sacré Cœur. Dans une lettre aux pèlerins de Paray, en 1999, saint Jean Paul II « invite tous les fidèles à poursuivre avec piété leur dévotion au culte du Sacré-Cœur de Jésus, en l’adaptant à notre temps, pour qu’ils ne cessent d’accueillir ses insondables richesses, qu’ils y répondent avec joie en aimant Dieu et leurs frères, trouvant ainsi la paix, entrant dans une démarche de réconciliation et affermissant leur espérance de vivre un jour en plénitude auprès de Dieu, dans la compagnie de tous les saints. »

Sacre-Coeur

Neuvaine au Cœur Sacré de Jésus

Padre Pio disait chaque jour cette neuvaine pour tous ceux qui se recommandaient à ses prières :

I – Ô Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira ! » voici que je frappe, je cherche et je demande la grâce…
Pater, Ave, Gloria

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

II – Ô Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon Nom, il vous l’accordera ! » voici qu’en votre Nom je demande la grâce…

Pater, Ave, Gloria

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

III – Ô Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point ! » voici qu’en m’appuyant sur l’infaillibilité de vos saintes paroles je demande la grâce…

Pater, Ave, Gloria

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

Prière – Ô Cœur Sacré de Jésus, à qui il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons, par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, notre tendre Mère.

Saint Joseph, père adoptif du Sacré-Cœur de Jésus, priez pour nous.

Salve Regina

 

 

Carême 2016 – jour 37

mercredi 23 mars 2016

pape_francois_colombe_1

Mes enfants,

Je vous demande en ces temps de douleur de vous rapprocher du Cœur Sacré de mon Fils, afin que votre foi soit une lumière pour ce monde.
Les ténèbres descendent et vous n’y faites pas attention. Il faut prier, prier, prier afin de soulager les souffrances de vos frères.
L’égoïsme prône sur ce monde à l’encontre de l’enseignement de Dieu le Père. Il vous faut dans l’union de prière refléter l’enseignement de votre Père. Le monde s’enlise dans le marasme de la non compréhension et de l’égoïsme totalitaire.
Il vous faut prendre votre chapelet et les évangiles afin que par votre prière vous apportiez cette lueur de Paix et d’Amour qui manque au peuple entier de la terre. Vous êtes tous frères en mon Fils, mais beaucoup ne reconnaissent pas Son sacrifice pour sauver l’humanité.
Celle-ci va à la dérive pour votre plus grande perte ; il faut absolument vous réunir en la prière et faire éclater le symbole de Paix représenté par la Colombe.

Marie Mère des hommes – avril 2013

 

 

 

 

 

Carême 2016 – jour 32

jeudi 17 mars 2016

Sacre-Coeur

Mes enfants, venez consacrer un peu de temps à l’adoration du Cœur sanglant de mon Fils.
Mes enfants, approchez et contemplez l’Amour dans les souffrances de mon Fils.
Je veux que vous soyez présents et témoins de cette souffrance afin d’informer les ignorants.
Mes enfants, je veux que vous preniez conscience et réfléchissiez profondément au sacrifice de mon Fils pour votre sauvegarde éternelle.
Mes enfants, ce message est de courte durée afin de vous faire toucher du doigt la sensibilité du sacrifice de mon Fils

Je suis Marie Mère des hommes afin de faire expier les péchés des hommes dans le sacrifice de mon Fils. Selon la volonté du Père Eternel et pour le renouveau de ce monde, je suis votre guide en chaque jour.

Merci de me lire.

Marie Mère des hommes – mars 2001

 

 

 

Carême 2016 – jour 28

samedi 12 mars 2016

Marie

Mes enfants, je suis là pour que votre chemin soit soulagé des embûches des hommes, confiez-vous à moi et je vous guiderai toujours plus profondément dans le Tabernacle de l’Amour Divin. Ne soyez plus sourds et aveugles à côté de vos frères, mais venez au contraire les soulager et les guider vers mon Eglise où je les présenterai à mon Fils pour l’éternité. Mes enfants, le temps manque, mais les signes arrivent, sachez les percevoir et en rendre grâce au Père Eternel. Mes enfants, priez, priez, priez, les temps sont comptés où beaucoup disparaîtront sans connaître l’Amour du Père. Suivez l’enseignement de mon Fils et faites-en profiter tous ceux qui attendent de connaître.
Mes enfants, je suis Marie Mère des hommes et je vous demande de soutenir mon Fils en ces temps par la prière et le recueillement.
Les plaies de mon Fils se sont réouvertes, Son Cœur saigne et mes larmes sont de sang. Dieu le Père en ce message vous accorde Sa Bénédiction : « Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen. »

Je vous remercie de me lire et de venir me connaître pour aider les hommes.

Mars 1997